Nouvelles

Petit rappel pour tous ceux qui espèrent encore voir le tramway à leur porte d'ici 2 ans...

(merci à Claire Zanotti, secrétaire de la section PS de Talence de nous permettre de diffuser cet article)

Deux Maires en perte de mémoire

Les maires de Gradignan et de Talence demandent à la CUB "en urgence", ce qu'ils n'ont pas fait quand ils étaient aux responsabilités en s'appuyant sur des arguments erronés

Quelle surprise en lisant l’article de Sud-Ouest du mardi 3 septembre, de lire les « nouvelles et ardentes » requêtes des maires de Gradignan et Talence pour l’arrivée « urgente » d’une ligne de Tramway pour l’un dans sa commune, pour l’autre dans le quartier très dense de Thouars !

Au fond cela devrait nous satisfaire car, en 2007, les socialistes de Talence et Gradignan avaient d’une part, dénoncé le tracé de la ligne du Tram B qui partageait la ville de Talence en deux, et d’autre part demandaient que le Tram desserve les grandes écoles de Talence, les quartiers à forte densité (Thouars à Talence et Malartic à Gradignan) et de nombreux équipements publics.. Au moment du 1° tracé du Tram B en 1997, Alain Cazabonne était vice-président à la CUB, chargé des transports et AlainJuppé à la tête de la CUB…. Talence Sud était «restée sur le carreau»  et le tram avait pris le virage à droite vers le campus….!!

Cependant, une demande, aussi « louable » qu’elle soit, ne doit s’appuyer sur des arguments erronés. Vous trouverez ci-dessous, les démentis apportés par Ludovic Freygefond, vice-président chargé des finances à la CUB, aux propos des maires rapportés par Sud-Ouest.

Nos 2 maires, avant d’accuser les « autres » devraient prendre leur responsabilité vis-à-vis de leurs électeurs ; l’un pour dire qu’il n’avait pas demandé un Tramway pour les habitants de Malartic et que l’autre, Maire de Talence, n’avait aucun projet signifiant pour les Talençais en matière de déplacement et de services publics.

Certes nous sommes en campagne municipales, mais une telle perte de mémoire interroge !

 Claire Zanotti

Secrétaire de section Parti Socialiste Talence


Communiqué de presse

Réaction de Ludovic Freygefond suite aux déclarations de M Labardin et A Cazabonne sur le SDODM

 Ludovic Freygefond, maire du Taillan-Médoc et vice-président de la Cub chargé des finances, souhaite réagir aux déclarations de Michel Labardin et Alain Cazabonne, respectivement maires de Gradignan et de Talence, qui rejettent les conclusions des études menées dans le cadre du Schéma Directeur Opérationnel des Déplacements Métropolitains de la CUB (SDODM). Les deux maires contestent notamment le choix d’un bus en site propre intégral sur le tracé Pellegrin – Talence – Gradignan et réclament la mise en service d’une nouvelle ligne de tramway sur ce parcours.

Les deux élus omettent pourtant de signaler que les différents tracés étudiés représentent plus de 70kms de transports en commun nouveaux,qui viendront s'ajouter aux 77kms de tramway en service dès 2017, après l’achèvement de la phase3. Cela placera la CUB à la têtedu réseau de tramway moderne le plus étendu de l'hexagone. L’option « 100% tramway » que ces élus appellent de leurs vœux  n’est, de ce point de vue,ni réaliste au plan technique (il s’agirait de faire en 10 ans ce qui a mis plus de 20 ans à être réalisé)ni envisageable au plan financier. A partir de 2017,la CUB a prévu d'investir environ 30 millions par an pour développer son réseau de transports en commun. Cette capacité d'action permettrait de construire à peine 1km de ligne nouvelle de tramway chaque année.Très loin, par conséquent, du niveau d'ambition des tracés examinés dans le cadre du SDODM.

 Le développement du réseau de tramway s'est par ailleurs basé sur le potentiel de fréquentation du corridor desservi. Et là aussi, la vérité des chiffres est têtue : les estimations de fréquentation  d'une ligne Gradignan – Talence – Bordeaux varient entre 19 000 et 23 500 passagers / jour, ce qui les rapproche plutôt des performances des Lianes existantes (autour de 18 000 passagers / jour). C'est très loin des résultats des lignes existantes de tramway (120000 passagers pour la ligne B,104000 pour la ligne A et 75000 pour la ligne C).

Ludovic Freygefond souhaite par ailleurs rappeler que la CUB s’est construite sur des liens de solidarité entre les 28 communes de l’agglomération. Ignorer la vérité des chiffres, ouvrir le faux procès de territoires avantagés par rapport aux autres et montrer du doigt certaines dépenses jugées inutiles revient à revenir sur des projets fondés et assumés collectivement. Cela revient aussi à ouvrir la boîte de la surenchère ou la mauvaise foi n'aurait d'égale que la vision étriquée de territoires mis en concurrence les uns par rapport aux autres.

 Le vice-président aux finances souhaite enfin rappeler que sur le SDODM, les choix politiques ne sont pas encore arrêtés, les conclusions du bureau d’étude n'ayant pas à ce stade d'autre valeur que celle de préconisations techniques.